[OP][Colombiana 2][09-10/07/2016] Blènot les toul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[OP][Colombiana 2][09-10/07/2016] Blènot les toul

Message par Gwen le Sam 20 Fév - 20:39

Je vous propose en juillet, l'op Colombiana 2

Elle aura lieue 2 semaines seulement après Lafayette 2

J'ai déjà joué là bas, le terrain est vraiment sympa et surtout très grand !

Pas mal d'objectif etc !

Bref :

Hazard a écrit:

L'association Airsoft Contact, avec le concours indispensable de ses amis joueurs, associations et teams, vous propose de vous plonger dans une deuxième saison de la vie tumultueuse qui agite le village colombien de Blenido et l'âpre lutte engagée entre les cartels de la drogue dans la jungle environnante.

Hola Compañeros !
Des informations fraîches interceptées à Bogota et provenant de Blenido !

De :
Commandant ######## #######
Chef de la police de Blénido

À :
Monsieur Juan Fernando Cristo
Ministre de l'intérieur

Objet : Compte rendu de la situation du village de Blenido et de ses environs.

Monsieur le Ministre,
J'ai l'honneur de vous rendre compte de la situation globale dans la région de sous ma responsabilité. Pour rappel des faits, en juillet 2014 le village de Blenido et ses alentours ont été agités par une guerre opposant deux cartels locaux, à savoir le Cartel de Barranquilla et le Cartel del Norte del Valle. À l'époque, nos forces de police et la base militaire locale avaient eu le plus grand mal à contenir la situation. De violents échange de tirs s'étaient même déroulés à l'intérieur du village, se soldant par de nombreuses pertes civiles.
Néanmoins, suite à cet épisode aussi bref qu'intense, les deux belligérants avaient fini par conclure un cessez le feu faute d'hommes et d'argent à aligner sur le terrain.
L'année 2015 s'est illustrée par un retour au calme global. Les deux cartels pansant leurs plaies et relançant leurs business respectifs. Cependant, le statu quo semble ne durera plus longtemps. Depuis début 2016, nos informations mettent en avant une remontée en puissance des trafiquants locaux ainsi que la venue d’entités extérieures. Nous avons identifié un groupuscule "JRA" sur lequel nous n'avons que peu d'informations, et nous soupçonnons la présence d'autres groupes mais n'ayant pas encore de légitimé établie sur le territoire.
Compte tenu de ces circonstances, je vous demande, monsieur le Ministre, d'accorder à ma région un renforcement de ses unités de police ainsi que de ses unités militaires afin de juguler au mieux l'escalade en cours. Ce prompt renfort aurait également pour effet de rassurer nos amis Américains qui s’inquiètent de l'expansion et de la convoitise grandissante des cartels.

Nous espérons pourvoir obtenir les effectifs indispensables à la stabilisation de la région avant les festivités du Festival del San Padrino qui se triendra traditionnellement début juillet prochain. Faute de pouvoir accomplir cette mission, nous craignons que l'affluence de la population drainée par ces célébrations de constitue un appel d'air et ne permette l'infiltration au milieu des visiteurs d'un grand nombre de partisan des cartels qui pourraient ainsi déstabiliser l'ensemble de la région.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de mes salutations distinguées.

Commandant ######## #######
Chef de la police de Blenido >>



Vous l'aurez compris, le monde du trafic de drogue est sans pitié. Les protagonistes du précédent opus se sont livrés une lutte sans merci pour arriver à leurs fin et il apparait clairement que la nouvelle fournée n'aura rien à lui envier...

La situation de départ et donc la suivante :
- la police assure la paix civile à l'intérieur du village (autrement dit, le fort)
- l'armée gouvernementale a installé un camp à l'entrée du village, elle a pour mission d'assurer la sécurité des abords extérieurs du village et de garantir la libre circulation sur les routes commerciales qui traversent la région
- le Cartel de Barranquilla, affaibli par la guerre s'est retranché dans son campement au fond de la jungle pour tenter de garder le contrôle sur le reste de son empire de la drogue.
- le Cartel del Norte del Valle a consolidé ses installations en périphérie de la région. Les narcos trafiquants font fructifier les différents champs de coca conquis lors du précédents opus.
- Le groupuscule "JRA" est composé d'ancien membre du Cartel de Barranquilla ayant fondé leur propre entité en détournant des fonds de leur ancienne allégeance. Peu de choses transpirent sur ce groupe. Nous savons juste qu'ils sont soupçonnées de pratiquer d'ancien rite inca basé sur le sacrifice humain...
- On soupçonne l'existence de plusieurs cartels nouvellement crées voulant détrôner les "historiques" du trafic et se faire leur propre place au soleil.
- selon toute vraisemblance, les USA, principal client des cartels locaux, s'émeuvent de l'afflux de cocaïne expédié vers leur territoire et il se peut qu'il décident d'agir


Il n'y pas de place pour les sentiments, le but avoué de chaque cartel est de produire et vendre un maximum de drogue pour engendrer un maximum d'argent, placer l'argent amassé à la Banque et le transférer afin de le mettre en sécurité dans un paradis fiscal, conquérir des parts de marchés, devenir le numéro 1 et écraser la concurrence !




Principe : Bienvenue dans une OP/GN mélangeant de l'immersion, de la simulation, du jeu de rôle, destinée à des joueurs expérimentés et autonomes qui sont capables de s'engager pour une OP dans la durée, capables de rester sur le terrain et s'activer à faire progresser leur cause quelques soient les difficultés, capables de ne pas renoncer à la première difficulté ou à la première averse.

Une zone neutre sera disponible pour les repos et pour dormir, vous pouvez donc entrer et sortir du jeu quand vous le souhaitez mais il est INDISPENSABLE d'être toujours coordonné avec vos équipier et votre hiérarchie.

Les joueurs présents dès le vendredi soir pourront entrer sur la zone de jeu dès le vendredi pour visiter leur zone ou établir leur camp ou autres aménagements. Chacun pourra s’immerger dans la jungle locale et la lutte acharnée contre les cartels rivaux, il faudra sans doute négocier parfois pour écouler sa production, pour s'attirer la coopération des villageois ou des paysans locaux... Du combat, du roleplay, de la négociation, de l'autonomie sur le terrain, de l'implication et surtout, beaucoup de réflexion. Chacun de vos actes sur le terrain aura des conséquences logiques ! Par exemple, en éliminant tous les paysans travaillant pour un cartel adverse, vous ralentirez considérablement sa production mais vous ne vous attirerez pas la sympathie desdits paysans, ce qui sera un gros problème au moment de trouver de la main d’œuvre pour exploiter vos propres champs de coca... Évaluer bien le rapport bénéfice-risque avant de mener une action sur le terrain !

En tant que joueur dans un groupe de combattants (Cartels, Armée) vous aurez le choix d'assumer uniquement les fonctions d'un combattant (je suis chez les bleus, je tire sur tout ce qui n'est pas bleu si le chef de groupe dit d'ouvrir le feu) mais vous aurez aussi la possibilité de vous impliquer plus dans le jeu de rôle en participant à des actions non armées (négociations, ralliement de population locale, visites au village où il faudra entrer désarmé pour ne pas finir en prison...) ou encore plus en faisant le choix de prendre une mission individuelle qui vous obligera à encore plus de réflexion.

En tant que joueur dans un rôle de non combattant, des nombreux rôles sont accessibles au service du jeu mais aussi dans l'accomplissement de vos objectifs personnels (qui deviendra le cultivateur le plus riche du village ?...), ainsi bien que non combattant armé, vous aurez à vous débattre avec les combats du quotidien, ce qui ne demande pas moins d'imagination et d'énergie.


Principe global de gestion des sections : L'effectif de chaque camp est fixe, mais les sections le composant est au libre choix des joueurs avec un minimum de 6 joueurs et un maximum de 10.
Parmi ces joueurs, un sera désigné comme responsable de liaison avec leader de son équipe et les orgas, en terme de sécurité, il devra pouvoir assurer le lien par radio ou téléphone avec les orgas et surveiller le comportement des membres de son groupe en cohérence avec le règlement de l'OP. En cas de problème ou de mauvais comportement, la section complète pourra être convoquée pour mise au point avec les organisateurs. Si cette mise au point s'avère inefficace, la section complète sera définitivement exclue de l'OP. Vous l'aurez compris, notre volonté est clairement de s'adresser à des joueurs responsables et fair-play que nous n'avons pas l'intention de surveiller pendant 24h comme des enfants, mais à qui sera laissé le maximum d'autonomie et de latitude d'action sur le terrain. Mais si nous accordons cette confiance, ce n'est en aucun cas par laxisme ou pour laisser la possibilité qu'elle soit trahie au détriment des autres joueurs.


Lieu : le site exceptionnel de Fort Paint à Blénod les Toul, un site de 55ha de forêt cachant près de 8km de tranchées et un fort aménagé et sécurisé de 4ha, 13700m² bâtis entièrement jouable, des salles aménagées pour accueillir des joueurs (zone hors jeu)
La carte du terrain : http://www.airsoft-contact.net/docs/planBLENOD.jpg


Date : du vendredi 08 au dimanche 10 Juillet 2016.
Vous pouvez venir camper dans le coin dès le vendredi soir mais aucun accueil ne pourra être organisé avant vendredi 18h.


PAF : 60€ (+2€ d'assurance) le weekend comprenant la location du terrain, le matériel pour l'organisation et les différents éléments du jeu, une ration RICR 24h, 5L d'eau, le repas du samedi soir, le café du matin, la monnaie utilisable en jeu et l'ensemble des produits que vous pourrez acheter...
Pour faire le point sur l'assurance indispensable à la sécurité des joueurs comme à la sérénité des orgas, nous sommes affilés à la FédéGN et nous encourageons tous les joueurs à prendre une carte GN+ qui vous assure pour toutes les parties Airsoft Contact et toutes vos parties d'airsoft sur terrain légal pour toute l'année civile, pour un montant de 8.50€ (8€ de coût de la carte, 50cts de coût de gestion pour nous, vous pouvez souscrire votre carte directement sur le site de la FédéGN et ensuite nous redonner ce numéro si vous préférez)
- si vous êtes titulaire d'une carte GN+, le weekend coûte 60€ à régler directement en ligne
- si vous n'êtes pas titulaire d'une carte GN+, la partie coûte 62€ à régler directement en ligne, soit 60€ pour l'accès au terrain et 2€ pour l'assurance.

Comme à l’accoutumée, nous vous encourageons à vous inscrire le plus tôt possible !
Les inscriptions enregistrées et payées avant le 1er mars bénéficieront d'une réduction de 10€.
Les inscriptions enregistrées et payées à partir du 1er mars et avant le 1er juin bénéficieront d'une réduction de 5€.


Effectif : 300 joueurs répartis comme suit :
- 30 agents de la police locale (réservé par les Graoullys de Metz)
- 50 soldats de l'armée gouvernementale colombienne
- 40 mercenaires au minimum au service du Cartel de Barranquilla
- 40 mercenaires au minimum au service du Cartel del Norte del Valle
- 40 mercenaires au minimum au service du Groupe JRA

Seuls 3 cartels sont actuellement ouverts à l'inscription, soit 120 joueurs. Nous gérerons les 100 inscriptions restantes de sorte à équilibrer les effectifs des différents cartels. Si aucun des cartels existant ne vous séduit, nous vous offrons la possibilité de composer votre propre organisation du crime. Pour ce faire, il vous faut réunir au moins 25 joueurs, trouver un nom porteur et nous envoyer vos informations. Nous intégrerons alors votre cartel dans l'OP !

En plus des 300 joueurs qui seront dans des rôles de combattants armés, la participation est également ouverte à des personnages non combattants qui composeront la population locale.


Dress code :
L'OP/GN oppose des miliciens, mercenaires et autres narco trafiquants, mais aucune unité militaires modernes. Donc oubliez les armures des soldats modernes, les gilets pare-balles ou les CIRAS, oubliez les casques lourds et les camouflages pixelisés. Lâchez vous sur les tenues civiles, les tenues mixées, les guerilleros, les camos des années 80, le vieux woodland, le LC-2, le ALICE et compagnie ! Pas plus d'un éléments au motif camouflage sur la tenue de chaque joueur (de préférence le pantalon).
Pas de restrictions sur les répliques.
Les partisans du Cartel de Barranquilla sont reconnaissable au port d'un bandana bleu. Ils sont fournis.
Les partisans du Cartel del Norte del Valle sont reconnaissable au port d'un bandana blanc. Ils sont fournis.
Les membres du groupuscule "JRA" sont reconnaissable au port d'un bandana rouge. Ils sont fournis.
D'autre couleur seront attribués au Cartel nouvellement crées.

Image Image

La police locale est reconnaissable à sa tenue intégralement noire.

Les soldats de l'armée colombienne seront les seuls à porter une tenue uniforme qui sera choisie parmi les équipes qui souhaiteront s'inscrire. Ils porteront un brassard jaune au bras gauche.

La population locale est vêtue en tenue civile, à la mode paysanne, donc est interdit le style contractor, pour être plus bûcheron ou paysan en bottes.


Planning :
Vendredi 08 :
- Accueil sur le parking de Fort Paint à partir de 17h, on vous indiquera où vous garer pour optimiser l'espace disponible.
- enregistrement des joueurs et passage au chrony de 17h30 à 22h.
- 23h fermeture des portes. Les joueurs qui arrivent entre 23h et samedi matin pourront dormir sur l'esplanade à l'extérieur, l'accès au parking intérieur leur sera ouvert samedi matin (donc oui, il faudra déménager pour évacuer ce qui va devenir zone de jeu)

Samedi 09 :
- Réouverture des porte à 8h, accueil, enregistrement et chrony pour les derniers arrivés
- 9h briefing général et départ vers les positions de début de jeu
- 10h début du jeu en continu
- 19h début des célébration du Festival del San Padrino, ce qui se traduira par une importante animation dans le village et un grande distribution traditionnelle de nourriture
- 1h fin de toute interaction armée possible, la partie est interrompue en ce qui concerne les armes, mais les joueurs qui veulent rester sur le terrain pour se promener, discuter, négocier, peuvent continuer de le faire (sinon vous pouvez aller dormir sous la tente en zone neutre)

Dimanche 10 :
- 6h reprise des hostilités pour les fanatiques de l'attaque nocturne et des infiltrations au petit matin, jeu continu jusque 14h.
- 14h fin des hostilités, rassemblement en zone neutre pour annonce des résultats, debriefing, remise de petits souvenirs et moment convivial entre gens fatigués mais de bonne compagnie tout de même.


Puissances : Comme d'habitude chez nous, il est toujours bon de préciser :
- inférieur ou égal à 350fps : full autorisé toute distance, pas de distance de sécurité imposé au delà de la courtoisie qui doit régner entre joueurs
- de 351 à 464 fps : coup par coup uniquement, distance de sécurité de 15 mètres.
ATTENTION : cette catégorie accepte uniquement les bolts (culasse mobile) et les AEG si et seulement si leur fonctionnement est bloqué en semi automatique (coup par coup uniquement) et que leur format les destine au snipe, donc des guns d'une longueur minimale de 100cm avec un canon d'une longueur minimale de 50cm.
- plus de 464 fps : dans le coffre !

Les tests seront effectués systématiquement en début de partie, hop up à zéro, avec des billes de 0.20g fournies. Des tests pourront être effectués en cours de journée si besoin ou réclamation. Une marge d'erreur de 5fps maximum est tolérée (donc 355 fps pour la première catégorie, 469 fps pour la seconde).
Les tentatives de fraude seront sanctionnées, les tentatives de négociation sont vouées à l'échec.


Limitation des munitions - capacité des chargeurs :
Tout type de répliques confondus, les munitions sont limitées à 2000 billes par joueur pour l'ensemble de l'OP.
Les chargeurs hi cap sont interdits sur cette OP, seuls les chargeurs "sans molette" sont autorisés (real - low - mid caps).
Les machine guns sont autorisés mais en effectif limité, à concurrence de 5 pour chaque cartel. Les ammobox ou hi cap sont autorisées exclusivement pour ces types de répliques (M249, M60, RPK...)
Vos billes seront réparties entre les chargeurs graillés et le reste des 2000 stocké en fond de sac. Le remplissage des chargeurs ne peut se faire qu’au camp et en aucun cas sur le terrain. De même pour la remise en fonction de grenades à main ou grenades 40mm.
/!\ Billes bio obligatoire !! On vous laisse le choix de votre grammage et de votre marque préférée, mais bio pour tout le monde /!\


Autres répliques d'arme :
- Les répliques d'armes blanches sont autorisées et leur impact vaut comme un impact de bille. Couteau en plastique, armes de GN, il suffit que ce ne soit ni tranchant, ni contendant, ni trop lourd, donc incapable de blesser d'une quelconque façon. Les coups d'estoc sont interdits. Le port d'armes blanches est interdit sur le terrain, donc pas de baïonnette, pas de couteau, pas de machette sur le brelage, en fond de sac si besoin.
- les grenades sont autorisées sur l'ensemble du terrain SAUF DANS LE FORT, uniquement les grenades conçues pour l'airsoft (Tornado, Kyou CO2, Madbull, DeepFire, PFI...). Les explosifs pyrotechniques sont interdits. En terme de règles, l'explosion d'une grenade dans une pièce élimine tous les jours présents dans la pièce, quelle que soit la taille de celle-ci. En extérieur, tout joueur situé à 5 mètres ou moins de l'endroit où la grenade a explosé est éliminé.
- les fumigènes achetés dans le commerce sont autorisés, les fumigènes artisanaux sont interdits. Le lanceur est tenu de ramasser les débris du fumigènes (tubes en cartons, embouts plastiques...)


Règles de touches – principe de jeu :
Les règles ci-dessous sont largement calquées sur les règles de Border War, adaptées ici en fonction des dimensions du terrain et suite à une partie test.

Un joueur est considéré comme touché si :
- il reçoit un impact direct de bille sur toute partie de sa personne ou de son équipement, répliques exclues
- il est touché par une réplique d’arme blanche ou d’arme de GN
- il est touché par une grenade à main, c'est-à-dire à moins de 5 mètres du point d’explosion en extérieur, dans la pièce où à eu lieu l’explosion en intérieur
- il est dans une zone frappé par un tir d’artillerie (signalé et simulé par les orgas)

Un joueur touché doit immédiatement se signaler ostensiblement, s’immobiliser assis ou à genou à l’endroit où il a été touché (et pas à couvert 2 mètres plus loin) et mettre sur lui son gilet fluo pour signaler son statut hors jeu.
Le joueur touché devra, sans intervention extérieure, rester 5 minutes sur place avant de quitter la zone pour son camp de base.
Si la réplique est touchée, le joueur signalera le statut de "gun out". La réplique touchée est inutilisable jusqu’à un retour au camp. Le joueur qui n’a plus de réplique fonctionnelle n’est pas "out" pour autant.

Un joueur touché, hors jeu, ne peut pas échanger d’information sur le jeu avec les autres joueurs : "les morts ne parlent pas".


Règle simplifiée :
Si vous considérez les règles ci-dessous trop compliquées ou contraignantes, vous pouvez appliquer un système simplifié : si vous êtes touché, après les 5 minutes sur place, vous retournez au point de remise en jeu (QG, hôpital de campagne) où vous reviendrez en jeu au bout d’une heure, soit une heure tout juste après avoir été touché.


Règle de simulation :
Le joueur est touché, il se signale, s’immobilise sur place à genou ou assis avec son gilet fluo pour signaler son statut. Il dispose de 5 minutes pour être secouru.

3 options :
- personne n’a secouru le joueur, il est virtuellement mort et reviendra en jeu une heure plus tard à son point de retour en jeu
- un joueur adverse vient jusqu’à lui : il peut le toucher de la main pour lui signifier qu’il l’élimine ou utiliser les procédures de soin pour en faire un prisonnier.
- un joueur de son équipe veut utiliser les procédures de soin.

Procédure de soins :
1- évacuation / stabilisation : tout joueur, sans être médic, peut déplacer un joueur touché pour l’amener en lieu sûr et augmenter ses chances d’être soigné. Le joueur touché ne peut se déplacer seul ni marcher, ses fesses et ses talons ne doivent pas quitter le sol, ce qui lui permet tout juste d’aider à son évacuation avec le mouvement de ses jambes.
Le joueur touché peut ensuite être stabilisé, en simulant l’application des premiers soins, afin d’augmenter le temps qu’il pourra attendre avant intervention du médic. Pour stabiliser le joueur touché, il suffit de l’allonger sur le dos, de lui retirer son gilet fluo de signalisation (le ranger dans sa poche) et garder une main sur lui. Le joueur touché ainsi stabilisé dispose alors de 10 minutes supplémentaires pour que le médic vienne à lui. Par contre, un joueur stabilisé est en jeu, donc s’il est à nouveau touché par un impact, il est cette fois virtuellement mort.

2- l’intervention du médic :
Le médic dispose d’une table de soin détaillant 40 diagnostics possibles avec les traitements nécessaires, les conséquences et le temps de repos nécessaire après application des soins pour reprendre le jeu. Le médic demandera au joueur touché un nombre entre 1 et 40, après quoi il annoncera le diagnostic et procédera au traitement correspondant à ce qui est indiqué sur sa table.
Le numéro donné par le joueur devra être rayé de la table par le médic pour ne pas être réutilisé (prévoir un stylo / marqueur)
Si le joueur donne un numéro déjà utilisé, il devra en choisir un autre.
Le médic ne peut soigner qu’un joueur à la fois.
Le médic ne peut pas se soigner lui-même.
Un bandage mesure 5cm de large, 4m de long (oui, c’est long à appliquer !). Nous en fournirons 1 par joueur, vous pouvez en ramener autant que vous jugerez utile.

Si la table du médic est intégralement utilisée, il devra retourner au QG pour s’en procurer une nouvelle.
Il est interdit de montrer sa table aux joueurs.
La table type se présente ainsi : http://hazard.airsoft.free.fr/table.pdf

D’après cette table de soins, une blessure peut aller d’une simple égratignure à une blessure mortelle, en passant par l’immobilisation d’une partie du corps (simulée uniquement, pas de fixation d’atèle ou d’immobilisation réelle pour des raisons évidentes de sécurité) ou par la nécessité d’évacuer le blessé vers la base. Dans ce cas, le joueur blessé devra être évacué soutenu par deux de ses camarades le soutenant par les épaules.

Un joueur touché qui revient en jeu au camp sera automatiquement affecté à la défense de celui-ci jusqu’à que sont unité vienne le rechercher pour reconstituer son effectif.


Hors jeu :
A tout moment, un joueur peut décider de se mettre de lui-même hors jeu pour quelque raison que ce soit. Il lui suffit de l’annoncer à haute et intelligible voix, et de rester sur place une minute avant de mettre son gilet fluo et d’évacuer la zone de jeu. Son retour en jeu se fera nécessairement sur une point de retour en jeu, QG ou Hôpital de campagne, et il rejoindra son unité quand celle-ci viendra le réintégrer sur ce point.


Inscriptions : Inscription en ligne


Facebook : https://www.facebook.com/events/1736725233230595/



_________________
"T'aime les omelettes ? Tiens je te casse les oeufs"
Image
avatar
Gwen
Admin

Messages : 78
Date d'inscription : 22/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [OP][Colombiana 2][09-10/07/2016] Blènot les toul

Message par Winters le Sam 20 Fév - 22:56

Après la qualité de la première t'as envie de re-tenter le coup ? :p
60€ de paf ce coup ci, ça devient chère ...
avatar
Winters

Messages : 22
Date d'inscription : 26/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum